Menu

200 participant-e-s et 6 champion-ne-s juniors

Grosse affluence pour les championnats genevois juniors d’hiver, marqués par des beaux matches et des comportements (presque) exemplaires. Maeva, Aliyah et Sandy ont remporté leur catégorie chez les filles, tandis qu’Aniss, Mathieu et Alex ont gagné chez les garçons.

« Il y a eu de superbes matches et un bel engagement de la part des joueuses et des joueurs », soulignait avec plaisir dimanche au terme des finales Christelle Dumonal, qui entraîne les cadres genevois pour l’ARGT. En tout, quelque 200 joueuses et joueurs ont foulé les courts du Centre Sportif du Bout-du-Monde pour ces championnats genevois juniors d’hiver 2018 Honda Tour, organisés par Genève Tennis. Il s’agit d’une fréquentation bien plus élevée que l’année précédente, révèle Rosy Canavese, qui a dirigé comme chaque fois d’une main de maître cette compétition.

Pour pouvoir accueillir tous les juniors jouant ou habitant à Genève qui s’étaient inscrits, elle avait ainsi organisé une session supplémentaire. Et tout « s’est très bien passé, se réjouit-elle. Les juniors ont eu un très bon comportement, je n’ai dû donner que quelques warnings ». Genève Tennis insiste en effet beaucoup sur l’attitude irréprochable et le respect du règlement, valeurs fondamentales pour une association qui prône un sport fair-play.

Seul bémol : plusieurs wo au premier tour, souvent de jeunes inscrits depuis l’été passé déjà (qui ont donc peut-être oublié qu’ils s’étaient inscrits !) et un en finale.

Et sur le plan du jeu ? « Les schémas tactiques travaillés à l’entraînement n’ont pas toujours été mis en place, comme si le stress et la fatigue avaient empêché certains juniors de reproduire ce qui avait été entraîné », constate Christelle Dumonal. Mais de rappeler qu’ils ont des excuses : « On joue rarement aussi bien lors de ce type de championnats, car on se bat pour le titre genevois. » Pour le reste, « les juniors ont montré un bel esprit combatif et n’ont pas baissé les bras, même lorsque ils avaient un « jour sans » et n’étaient pas au top de leur forme. »

Les championnes et champions

Au niveau du palmarès, en finale filles, Maeva Roguet a battu Juliette Demunck en U14, Aliyah Elong s’est imposée en U16 contre Anoushka Michaud Payet et Sandy Vallat a gagné par wo en U18 contre Elena Grekul.

Chez les garçons, Aniss Rafiq a battu Nicolas Aubert (U14), Mathieu Rosset s’est défait de Yann Tomassi (U16) et Alex Lovering s’est imposé contre Valentin Regali (U18).

Les vainqueurs analysent leur match

Et comment les gagnants analysent-ils leurs matches ? Bien que pris à chaud, ils ont une vision claire. « J’ai bien servi. Et alors que parfois je me relâche au deuxième set, cette fois, je suis resté bien concentré, ce qui m’a aidé. En plus, je n’ai pas fait de fautes tactiques et suis bien resté offensif», dit Aniss.

« Mon coup droit en décalé, coup que j’aime beaucoup faire, a bien fonctionné », estime pour sa part Aliyah qui est contente d’être « restée très concentrée et déterminée ». Quant à Anoushka, son adversaire qui a perdu en trois sets, elle enchaîne : « J’ai très bien servi au premier set, ai bien accéléré, mais ensuite j’ai fait plus de fautes que j’ai gagné de points ».

Du côté de Maeva, un peu de frustration d’avoir été « un peu endormie » et peu concentrée (« je ne me souvenais parfois plus du score, ce qui m’arrive rarement »), mais au final elle se dit contente d’avoir gagné en ayant « réussi à bien défendre et à ne pas m’énerver ».

Enfin, Mathieu, qui a perdu le premier set et était mené au deuxième avant de renverser la vapeur, il constate : « au début, j’ai essayé de jouer trop vite le point. Ensuite, j’ai commencé à remettre les balles et il a commencé à faire des fautes, ce qui m’a redonné confiance et permis de pouvoir plus frapper au troisième set. »

Des prix en présence de Marc Rosset

Comme il se doit, les finales ont été suivies par la cérémonie des prix, remis par Filippo Veglio, le président de l’ARGT. Et pour applaudir les médaillés étaient présents les parents ainsi qu’un invité de marque : Marc Rosset, venu encourager son neveu, vainqueur des U16.

Pour mémoire, les plus jeunes (U10 et U12) avaient joué les championnats genevois d’hiver en janvier.

Un grand bravo à toutes et à tous pour votre participation, votre engagement et votre fair-play !