Menu

Les juniors ont été à la fête lors du Geneva Open

Genève Tennis a organisé plusieurs activités pour les Kids, même si le programme n’a pu se dérouler entièrement comme prévu en raison de la pluie.

Comment faire un maximum avec une météo capricieuse ? Tel a été le défi de mercredi des organisateurs du Geneva Open, mais aussi de Genève Tennis qui avait organisé une journée spécial kids le 23 mai.

Heureusement, le matin l’initiation tennis pour les classes de deux écoles publiques genevoises envoyées par le DIP a pu avoir lieu, faisant la grande joie d’une bonne centaine d’enfants de 5 à 8 ans sur les deux terrains mis à disposition par le tournoi.

Rires et sport

Plusieurs ateliers étaient organisés, chacun avec des activités différentes, afin de leur faire découvrir les joies du tennis et de leur inculquer les premières bases techniques de manière ludique. Les rires étaient là pour le prouver ! Mais qu’on ne s’y trompe pas : ils ont également bien couru et ont fait de nombreux exercices.

Comme toujours lors des nombreuses initiations que donne l’ARGT aux plus jeunes, le tout a eu lieu avec du matériel convenant à des enfants de cet âge: l’association a mis à leur disposition des raquettes plus petites et plus légères, ainsi que des balles à pression réduite. C’est important pour qu’ils ne se blessent pas, mais aussi pour leur plaisir, car ils arrivent ainsi à rapidement faire des échanges. Swiss Tennis de son côté avait apporté divers autres matériels pour rendre le moment encore plus inoubliable.
Bref, le matin a été une vraie réussite !

Des cadeaux et des signatures

La pluie en a voulu autrement l’après-midi et Genève Tennis a dû annuler à son grand regret le Kids Tennis tel qu’initialement prévu pour quelque 80 enfants issus des cours de la Ville de Genève et des clubs.

Mais après toutes les heures de préparation exigées pour un tel événement, pas question que tout tombe à l’eau ! Christiane Jolissaint, la responsable junior et vice-présidente de l’ARGT, aidée notamment par Stéphanie Faure, qui s’occupe du secrétariat de l’association, a réussi à organiser des activités de remplacement.

Ainsi, les enfants qui sont venus ont quand même eu quelques belles surprises. Ils ont d’abord pu participer à une séance dédicaces avec des champions. Se sont ainsi gentiment prêtés au jeu des signatures, le genevois Johan Niklès (issu des cadres de l’ARGT et quart de finaliste en double aux côtés de l’autre genevois Antoine Bellier) et l’allemand Peter Gojowczyk, peu connu en début de semaine, mais qui est arrivé en finale, après avoir battu Karlovic, Ferrer, Seppi, puis Fognini, excusez du peu ! La signature de ce droitier au service puissant vaudra peut-être cher…

Ils ont ensuite reçu des petits cadeaux et des billets pour aller voir les matches du jour. Les plus patients ont alors pu se régaler, car un peu après 17h, les matches ont pu reprendre, offrant de magnifiques duels jusqu’à plus de 22h. Avec pour finir en beauté, la victoire de Stan Wawrinka sur Jared Donaldson. Dommage que le Vaudois n’ait ensuite pas pu continuer sur sa lancée, ayant subi le lendemain un coup de « Marton », autrement dit la loi du Hongrois Marton Fucsovics, alors peu connu du public mais qui l’a plus été en fin de semaine, après avoir remporté le tournoi.

Des petits ramasseurs

Puisque l’on parle de jeunes, profitons de saluer toutes les ramasseuses et tous les ramasseurs de balles qui ont œuvré lors du Banque Eric Sturdza Geneva Open. On oublie souvent que sans elles et sans eux, de tels tournois ne seraient pas possibles.

Dûment briefés et encadrés par Rosy Canavese, qui s’occupe par ailleurs des tournois organisés par l’ARGT, ces quelque 70 jeunes – dont de nombreux cadres de l’ARGT – ont une nouvelle fois brillé par leur dextérité.

Ce job fatiguant (il faut beaucoup courir) et parfois frustrant (certains joueurs professionnels n’ont pas beaucoup d’égards pour ces petits jeunes) permet aussi de super moments, comme celui de voir de beaux matches quand on n’est pas de service et de rencontrer des joueurs très sympas. A un en croire un jeune cadre de l’ARGT, la palme de cette année revient à l’américain Jared Donaldson, « car il est toujours gentil avec nous et qu’il nous dit merci quand on lui donne les balles. »

Un grand merci donc aux ramasseuses et aux ramasseurs.

Et de manière plus large, l’ARGT aimerait chaleureusement remercier toutes celles et ceux qui ont rendu possible le Kids Day.